Comment étudier les mots de vocabulaire de façon efficace!

Étudier les mots de vocabulaire ou d’orthographe

Étudier les mots de vocabulaire, n’est pas toujours de tout repos! C’est une tâche presque quotidienne que les enfants sont amenés à faire tout au long de leur primaire. Pour certains enfants, l’apprentissage de l’orthographe est un vrai jeu d’enfant. Ils arrivent facilement à retenir toutes les lettres, peu importe la complexité des mots à l’étude. Pour d’autres élèves, le défi est beaucoup plus grand et pour leurs parents, il l’est tout autant. La mémorisation de l’orthographe des mots permet d’abord et avant tout de faciliter le processus de communication à l’écrit. En effet, le fait d’avoir accès à un grand bassin de mots permet ensuite de mettre nos idées sur papier pour ensuite arriver à nous faire comprendre par les autres.

 

Étudier les mots d’orthographe en 5 étapes

1. Vérifier la compréhension du sens des mots à l’étude

Lorsqu’on étudie les mots d’orthographe, il est toujours important de commencer par en faire une première lecture pour vérifier la compréhension de chaque mot. Par exemple avec le mot à l’étude mer, on réfère à l’océan et non pas à mère comme une maman. Même chose pour le mot dans (à l’intérieur) ou dent et pour l’homophone vert/vers et verre. Il est primordial de prendre le temps d’expliquer aux enfants le sens des mots appris pour faciliter la rétention, mais aussi pour étendre leur. Même chose pour le mot son qui n’est pas le verbe comme dans : Ils sont au parc., mais bien un son comme un bruit ou quelque chose que l’on entend et non pas sont pour être allés.

 

2. Identifier les parties de mots complexes

Certains sons sont plus complexes et peuvent amener certaines difficultés aux enfants. Par exemple le son oi. Certains enfants ont tendance à l’écrire comme ils l’entendent c’est-à-dire oua au lieu de oi. Si c’est le cas de votre enfant, vérifiez les mots qui contiennent ce son et surlignez-le au marqueur pour le mettre en évidence. Par exemple dans le mot loi, on surligne le son oi pour se rappeler que c’est la partie du mot à laquelle il faut porter une attention particulière lorsqu’on tente de le retenir.

 

 3. Regrouper les mots selon leurs similitudes

Il est vraiment très aidant de regrouper les mots selon leurs similitudes afin de faciliter l’étude des mots. De plus, vous pourrez même observer certaines constances qui vous permettront de guider votre enfant dans son apprentissage par cœur. En effet, si une régularité est observée, il s’avère vraiment facilitant de regrouper les mots. Cela va permettre de diminuer le temps consacré à leur étude. Par exemple, au lieu de devoir apprendre 12 mots différents avec des particularités vides de sens, il est beaucoup plus efficace de catégoriser ces mots selon leurs particularités les plus embêtantes. Voici un exemple de tableau qui démontre bien le travail qui a été fait pour regrouper les mots.

4. Segmenter l’étude des mots d’orthographe

Il n’est pas nécessaire d’étudier tous les mots, tous les jours. Parfois, il est même bénéfique de morceler cette étude pour ne pas surcharger et/ou démotiver l’enfant. Il peut donc être avantageux d’apprendre quelques mots d’une catégorie et de s’assurer que ces mots sont bien appris avant d’en introduire de nouveaux. Nous préférons nettement que l’enfant ait assimilé 4 nouveaux mots dans sa mémoire à long terme plutôt que de les avoir tous dans sa mémoire à court terme pour les oublier le lendemain ou après le contrôle de la semaine.  Il est préférable de travailler de petites périodes régulièrement, par exemple en préparant le souper, dans la voiture pendant les déplacements, dans le bain ou même le soir lors de la routine du dodo. Ces périodes doivent être courtes et positives pour obtenir une bonne collaboration de votre enfant. De plus, n’oubliez pas de l’encourager et de le valoriser fréquemment pour le motiver à recommencer le plus souvent possible. Afin de vous limiter dans le nombre de mots à demander, un petit tableau peut être utilisé avec le nombre de cases correspondant au nombre de mots réussis que vous souhaitez que votre enfant produise. Chaque fois que votre jeune réussit à orthographier correctement un mot, il peut colorier une case afin de monter les échelons pour atteindre l’objectif fixé (entre 3 et 10 mots), selon l’âge et les difficultés de votre enfant.

 

5. Produire un indice visuel ou auditif

Si malgré toutes les étapes précédentes, l’orthographe de certains mots reste problématique, usez de créativité pour construire un truc sur mesure qui aidera votre enfant à assimiler ce mot résistant. Par exemple pour un enfant qui aurait de la difficulté à retenir les 2 LL dans le mot échelle, nous pourrions dessiner une échelle avec ces 2 LL pour illustrer une stratégie. Il faut que l’enfant s’approprie le truc, et ce ne doit pas être fait pour tous les mots au risque de surcharger l’enfant et de produire l’effet inverse (le mélanger avec une trop grande quantité de trucs). D’autres trucs, plus auditifs, pourraient aussi être utilisés pour d’autres mots comme Monsieur, on pourrait à la blague le prononcé en respectant les sons qui le composent et le répéter chaque fois que l’on doit écrire le mot.

 

En résumé

Bref, il faut aussi faire preuve de créativité pour conserver la motivation et l’estime de soi de vos enfants. La seule limite de comment on peut étudier les mots, c’est celle de votre imagination. Qui a dit que les mots devaient être écrits dans un cahier assis à un bureau? Demandez à vos enfants de les écrire à l’ordinateur ou sur la tablette, avec de la craie sur l’asphalte ou dans une fenêtre avec des crayons spéciaux. Écrire les mots dans le noir avec une lampe de poche, couché sous la table ou en alternant exercice physique et épellation d’un mot.

De plus, afin de vous aider à mieux étudier les mots d’orthographe, nous avons élaboré un tableau pour vous guider. Vous trouverez ce dernier en suivant le lien.

 

Jessica Allocca

M. Éd orthopédagogie

By | 2017-11-01T22:45:25+00:00 31 octobre 2017|devoirs, écriture, organisation, Trucs et astuces|