8 astuces pour aider votre enfant à atteindre ses objectifs

Un plan d’action pour mieux réussir

Chaque début d’année, on a tendance à prendre plein de belles résolutions…Même si on n’arrive pas toujours à les tenir, on démontre notre bonne volonté à changer. Malheureusement, le changement ce n’est pas quelque chose de facile. Il faut souvent faire beaucoup d’efforts, être déterminé et persévérer même quand c’est difficile. Mais la vie est souvent pleine de défis, sans compter que nous avons déjà 1001 occupations!

Alors comment s’en sortir ?

Tout d’abord, avez-vous déjà entendu parler des objectifs SMART? Cette expression anglophone est utilisée pour rappeler toutes les composantes essentielles d’un plan stratégique ou d’un plan d’action efficace. Le S pour Spécifique, le M pour Mesurable, le A pour Atteignable, le R pour Réaliste et le T pour Temporel. Il existe différentes variantes de termes utilisés mais en général le message pour les composantes sont sensiblement les mêmes. On utilise souvent le plan d’action ou le plan stratégique chez les entrepreneurs, mais selon moi tout le monde aurait avantage à apprendre à travailler avec cet outil…

Un peu comme le plan d’intervention

Comme orthopédagogue, je travaille avec des élèves en difficultés d’apprentissage qui utilisent des plans d’intervention. J’ai toujours informé mes élèves qu’ils avaient un plan d’intervention, parce que pour moi il est essentiel de les impliquer dans la création de leur plan d’intervention et également qu’ils étaient des élèves chanceux d’avoir le privilège d’apprendre à utiliser cet outil. En effet, je considère que tous les enfants devraient avoir un plan d’intervention. Après tout, quel enfant n’a pas d’objectifs à atteindre? Pourquoi ne pas les aider rapidement dans leur développement à identifier eux-même les défis qu’ils souhaitent relever. En les impliquant dans leur processus, ils seront beaucoup plus motivés… surtout si on leur explique l’importance de cet outil dans la prise de conscience de leur cheminement et dans l’observation de tous les progrès.

1.Un plan spécifique

Donc concrètement, il faut être spécifique. Il faut que notre objectif soit clair pour nous et pour notre enfant. On doit aussi avoir la même vision et la même compréhension de cet objectif. Par exemple si l’objectif est le suivant : Garder sa chambre propre… les interprétations peuvent être nombreuses. En effet, est-ce que l’aspirateur doit être passé, les meubles époussetés, le lit fait tous les jours? Alors que si l’objectif était le suivant : Faire son lit et mettre les vêtements sales dans le panier de lavage, c’est déjà beaucoup plus spécifique.

2. Un objectif mesurable

Ensuite, il faut que votre objectif soit mesurable, c’est le moteur de motivation pour vous et votre enfant, alors on doit pouvoir observer sa progression. Par exemple, lire un livre durant 15 minutes trois (3) fois par semaine ou pour reprendre l’exemple donné plus haut : Faire son lit tous les matins avant l’école et ramasser les vêtements sales pour les déposer dans la salle de lavage tous les samedis.

3. Un objectif à votre portée

Atteignable et réaliste : vous devez définir un objectif en vous assurant que c’est possible de l’atteindre pour conserver la motivation de votre enfant. Si vous souhaitez pour le prochain bulletin que votre enfant obtienne une moyenne supérieure à 75 dans toutes les matières, alors que présentement, il se trouve en échec dans plusieurs matières, il est fort probable que votre enfant abandonne rapidement. En effet, dès qu’il obtiendra un nouvel échec, il en interprétera qu’il n’y arrivera jamais parce qu’il n’a pas le talent ou l’intelligence pour le faire. Imaginez le désastre pour sa motivation scolaire et pour son estime personnelle. Il faut donc accepter de gravir les étapes une à la fois pour conserver une bonne dose de motivation tout en ayant espoir de réaliser de grandes choses. Par exemple, cibler une matière (pas la plus difficile pour commencer) et définir un objectif comme le suivant : Augmenter la note en mathématique de 59% à 65%.

4. Un objectif définit dans le temps

Finalement temporel, parce que vous devez avoir un objectif qui a une finale. Si votre objectif s’étend sur tout le cheminement scolaire, votre enfant et vous-même risquez de perdre l’intérêt de poursuivre les efforts, ne voyant pas la fin. En effet, si on reprend l’objectif en lien avec l’obtention de meilleurs résultats en mathématiques on pourrait préciser lors de la prochaine étape donc : Augmenter la note en mathématique de 59% à 65% lors de la prochaine étape (ou du prochain bulletin).

5. Mettre des moyens en place

Il faut aussi élaborer une liste de moyens à privilégier pour aider notre enfant à atteindre ses objectifs. Par exemple, pour faire augmenter les résultats scolaires, les moyens à mettre en place pourraient être les suivants : aller en récupération au moins une fois par semaine en récupération, faire 15 minutes d’études 3 soirs par semaine, etc. Parfois les moyens d’aider à atteindre un objectif sont évidents pour les parents, mais pour nos enfants, c’est souvent beaucoup moins clair. Il est donc nécessaire de les accompagner et surtout de les outiller à prendre conscience des différents moyens qui leurs sont accessibles.

6. Un travail d’équipe

Maintenant que vous savez comment bien définir un objectif, vous pouvez vous lancer. N’oubliez pas, ce doit être un travail d’équipe. Prenez le temps de demander à votre enfant ce qu’il souhaite améliorer, quels sont les défis qu’il souhaite accomplir. Démontrez-lui votre volonté à l’aider et profitez-en pour donner l’exemple en utilisant le même principe pour vous fixer vous aussi des objectifs et lui en faire part. Dans le vie, nous avons tous des défis et vos enfants seraient surement fiers de pouvoir vous aider à réussir les vôtres.

7. Soyez focus

Attention, un maximum de trois (3) objectifs, et idéalement pensez les renouveler aux six (6) à huit (8) semaines. Si vous ciblez trop d’objectifs votre enfant risque de les oublier et vous aurez probablement de la difficulté à assurer un suivi rigoureux. Les résultats risquent d’être beaucoup moins probants et votre motivation s’en trouvera certainement ébranlée. Alors mieux vaut en faire moins, mais s’assurer de bien le faire pour atteindre les résultats souhaités et recommencer avec de nouveaux objectifs quelques mois plus tard.

8. Célébrer les victoires

Une fois l’objectif atteint, n’oubliez pas de prendre le temps de vous féliciter. Vous pouvez même prévoir une récompense à l’avance, pour augmenter le niveau de motivation de votre enfant. Une récompense ne doit pas nécessairement couter de l’argent. Ce peut être un privilège tout simple comme faire de la cuisine avec maman ou se faire raconter une histoire (même quand on est grand). Il suffit de voir les intérêts de votre enfant. C’est important de célébrer nos victoires, les petites comme les grandes et d’apprendre à être fier de nos réussites!

Pour s’inspirer

Il existe des sites internet qui donnent plusieurs propositions de privilèges ou de récompenses pour les enfants. Soyez simples et n’oubliez pas que ce ne sont pas les cadeaux financiers qui font le plus plaisir, c’est souvent le temps de qualité que les enfants apprécient le plus. D’ailleurs avez-vous déjà vue cette vidéo faites par Ikea ? Elle vaut le coup d’œil !

Jessica Allocca, orthopédagogue, M.Éd

By | 2017-10-18T10:26:05+00:00 2 août 2017|organisation, plan d'intervention, Trucs et astuces|